Inspirés par les souliers d’adultes et d’enfants déposés sur le sarcophage de saint Erkembode, comme tous les accessoires qui vont par paire, ils nous rappellent l’importance de tisser des liens. Cette dentelle fragile nous invite à nous remémorer nos souvenirs pour renouer avec l’être innocent que nous étions, et sa façon d’appréhender les autres et le monde. Avec leur délicatesse singulière, ces chaussons symbolisent l’âme d’enfant qui, tantôt nous accompagne, tantôt semble s’éloigner de nos cheminements.